Avantages

Un bénéfice pour l’employeur et l’employé

Recruter et former un alternant comporte un bon nombre d’avantages. C’est donner la possibilité d’acquérir des compétences professionnelles pour en faire un apprenant dynamique et motivé à long terme.

Par ce biais, vous le mettez aux valeurs de l’entreprise, tout en profitant de son regard neuf sur l’activité. C’est une chance partagée, pour l’alternant et pour l’employeur.

C’est un outil de recrutement pour faire face à des besoins de mains-d’œuvre qualifiées ou à une pénurie de compétences sur ses métiers, l’alternance présente de nombreux avantages pour l’entreprise.

Aide à l’embauche

Une aide exceptionnelle de 5 000 € (pour les mineurs) ou 8 000 € (pour les majeurs) est accordée pour la première année des contrats signés entre juillet 2020 et décembre 2022, selon des conditions d’âge et d’effectifs.

Et concernant les contrats ?

LE CONTRAT
D’APPRENTISSAGE

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, le niveau de rémunération minimale d’un apprenti représente de 27 à 100% du Smic selon l’âge du candidat et son niveau de qualification à la signature du contrat : de 27% du Smic pour un apprenti mineur en 1ere année à 100% du Smic pour un apprenti de plus de 26 ans.

Ils permettent ainsi à l’entreprise de bénéficier d’une aide régionale, d’exonération totale ou partielle des charges sociales du contrat (en fonction de la taille de l’entreprise) et du crédit d’impôt apprentissage. La formation pédagogique des maîtres d’apprentissage, responsable des candidats dans l’entreprise, est couverte par la cotisation à la formation professionnelle continue. Vous l’aurez compris, c’est un contrat gagnant-gagnant.

LE CONTRAT
DE PROFESSIONNALISATION

Le contrat de professionnalisation encadre également la rémunération des alternants : entre 55% du Smic au minimum pour un bachelier de moins de 21 ans à 100% du salaire minimal conventionnel de branche pour un candidat âgé de plus de 26 ans. À ce jour, nous privilégions les contrats d’apprentissage.        

Les contrats de professionnalisation ouvrent droit pour l’entreprise à un allègement des cotisations patronales sur les bas et moyens salaires, à une exonération totale des cotisations patronales si l’alternant est âgé de 45 ans et plus, et à une aide à l’embauche des candidats de 26 ans et plus ou des demandeurs d’emplois. La formation d’un salarié en alternance facilite son intégration dans l’entreprise.

Aller au contenu principal